Quand tout arrive en même temps...

Publié le par Marjolaine PAUCHET

Bonjour à tous.

Cette semaine a été particulièrement mouvementée pour moi et ce n'est pas finit !

Dimanche après-midi, je vais à un vide-grenier. Je n'y trouve rien d'intéressant, si ce n'est un stand où on vend des Martine, vous savez, ces vieux livres pour enfants qu'on a tous eu entre les mains un jour. Je feuillette, les dessins me plaisent, c'est ce que je recherche. Pour 2€, j'entre en possession d'un Martine afin de montrer à mon illustratrice, le moment venu, le genre de chose que je veux.

Dimanche soir, je commande sur le site de la Fnac Voyage au centre de la Terre de Jules Verne. Je connais l'histoire, le film, mais n'avais encore jamais lu le livre. Or, je sais que Jules Verne faisait de grandes descriptions. Celles-ci étant mon point faible, c'est autant pour découvrir, enfin, ce livre que pour prendre des leçons de descriptions que je l'ai commandé.

Lundi, je vais à l'URSSAF, m'enregistre en tant qu'auto-entrepreneur.

Mardi matin, je téléphone à l'imprimeur pour savoir s'il a reçu mon BAT : toujours pas. Mais peut-être sera-t-il dans le courrier du jour ? Je reçois un mail de la mairie, j'ai rendez-vous avec l'adjointe à l'environnement le vendredi à 10h30.

Mardi soir, je retravaille un des chapitres de mon roman qui ne convenait pas.

Mercredi matin, 5h50, mon compagnon vient me réveiller, mon chat Anouck est au plus mal. Je l'emmène chez le vétérinaire en urgence. Bilan, un œdème pulmonaire dû à une maladie cardiaque qu'il a toujours eu mais qui pour une obscure raison ne se déclare que maintenant. Le pronostic vital est engagé. Il passe la journée chez le vétérinaire, mon compagnon va le récupérer le soir. Je reçois Voyage au centre de la Terre. Au 36ème dessous, je suis incapable de m'occuper de mes livres. Je veille mon petit chat toute la nuit.

Jeudi matin, je téléphone au vétérinaire pour faire le point avec lui au téléphone. Il me détaille la maladie d'Anouck : incurable. Tout ce qu'on peut faire c'est tenter de ralentir la progression pour lui offrir un semblant de confort de vie en attendant la fin. Il sera sous médicaments jusqu'à la fin de ses jours qui peut survenir n'importe quand. 15 jours, 1 mois, 6 mois, 1 an, 3 ans... Impossible de savoir.

Jeudi soir, toujours au chevet de mon petit chat, je commence la lecture du livre. Je voulais des descriptions, tout le premier chapitre est dédié à la description d'un seul personnage, je suis servie. Jules Verne va être un excellent professeur pour comprendre comment en faire mais je n'irai certes pas jusqu'à prendre tout un chapitre pour ça, que mes futurs lecteurs se rassurent !

Vendredi (aujourd'hui), 4h du matin, Anouck n'est pas bien, il va et vient dans la maison, miaule, impossible de savoir ce qu'il veut. Il finit par se coucher, il respire vite, je suis auprès de lui, lui parle doucement pour le calmer. Il aura besoin de plus d'un quart d'heure pour y arriver.

Vendredi 6h10 du matin, Anouck fait une syncope pendant quelques minutes puis se remet peu à peu. J'ai heureusement dormis à son chevet, sur un lit de camp improvisé.

Vendredi 9h du matin, je le ramène chez le vétérinaire qui ajuste son traitement. L’œdème pulmonaire a disparu.

Vendredi 10h30, je suis à mon rendez-vous avec l'adjointe à l'environnement de ma commune, elle ne peut rien pour moi mais me donne plein de conseils pour le rendez-vous avec le maire qui aura lieu le 7 avril.

Vendredi midi et après-midi, je reçois mon numéro Siret par la poste. Dans la foulée, je téléphone à l'imprimeur qui me confirme qu'il a bien reçu le BAT par le courrier mardi. Dans un peu moins de 15 jours maintenant, je devrais recevoir mes livres. Je téléphone également à l'AFNIL qui attribue les numéros ISBN pour lui demander de passer mon statut de particulier auto éditeur à professionnel (puisque maintenant j'ai un beau SIRET à leur communiquer). Il me donne la marche à suivre, tout est OK. Puis je file à un autre rendez-vous, pour mon asso celui-là, avec des représentants de la communauté d'agglo. J'en profite pour leur parler de mon projet de contes, ils ne peuvent eux non plus rien faire mais me donnent le nom d'une personne à contacter.

Demain samedi, après mon travail, je file à Toulouse rencontrer mon éventuelle future illustratrice. Pour l'instant, tous les signaux sont au vert la concernant. A suivre. Pendant ce temps, Anouck ne sera évidemment pas seul, mon compagnon sera là pour veiller sur lui.

Dimanche, une sortie est prévue avec l'asso mais le temps est incertain et je ne tiens pas à laisser encore une fois Anouck. La sortie sera peut-être annulée.

Lundi après-midi, j'ai rendez-vous à la banque pour savoir ce qu'ils peuvent me proposer comme compte pro.

Bref, je n'ai pas chômé durant ces quelques jours et très peu dormis depuis le malaise de mon petit chat. Ce soir encore et les nuits suivantes, je dormirai auprès de lui.

Et vous, est-ce que de pareilles semaines où tout vous tombe dessus en même temps, le bon et le pire, vous arrivent aussi ?

Publié dans Mes péripéties

Commenter cet article

Rebecca G. 14/05/2015 23:46

J'espère que ton petit chat va bien... jules Vernes, c'est bien, mais pas très moderne comme écriture! Je te conseille plutôt John Steinbeck, un vrai régal, tu seras servie!!! Un titre? "Les raisins de la colère", ou bien "La perle". Des chefs-d'œuvre.
Tu devrais les trouver en bibliothèque, pas besoin de les acheter... si tu n'as pas les moyens.