Souffler ? Puf ! J'en rêve...

Publié le par Marjolaine PAUCHET

Ben oui, hélas, souffler un peu je ne fais qu'en rêver. Je m'octroie parfois un jour par-ci, un jour par-là mais de vraies vacances ? Non, pas le temps, pas les moyens. Si je veux voir grandir ma petite entreprise (et pouvoir payer mes factures), je dois avancer, travailler. En parlant de facture, je dois payer ma toute première cotisation URSSAF. 15€. Ensuite, ce sera tous les mois mais seulement en cas de vente. Je ne vends rien, je ne paie rien, c'est tout l'intérêt de l'auto entrepreneuriat.

Justement, au sujet de la vente des livres, je peux dire au revoir à Decitre, peut-être pour toujours sans doute pour un bon moment au moins. J'ai repris contact avec la chambre de commerce au sujet du Kbis. Et oui, c'est bien ce qu'il me semblait, si je m'inscris pour avoir un Kbis, j'aurais à payer une taxe en plus de plusieurs centaines d'euros (500 à 600€) de quoi me faire mettre immédiatement la clef sous la porte. Donc, pas de Kbis pour moi. Et si pas de Kbis, pas de Decitre. Mais j'ai deux bars cafés intéressants en vue où je pourrais peut-être proposer une soirée poésie engagée avec vente possible d'ouvrages dédicacés à la clé. Ces soirées à dire vrai seraient des plus nécessaires pour moi car calculs faits, je n'ai pas les moyens de payer à la fois la correction pro du conte et celle du livre que je veux e-publier. Comme les deux vont tomber en même temps ou à peu près...

Cela m’amène justement sur ce fameux livre que je veux e-publier et sur lequel je n'ai pas écris, je crois, une ligne depuis mon dernier article. Je bloque. Tout bonnement, je bloque. L'angoisse de la page blanche, j'ai des choses encore à y mettre mais ça reste bloquer dans ma tête, dans une nébuleuse obscure et impénétrable. J'ai l'impression de ne plus rien savoir du sujet. J'enrage. J'avais pourtant dit que je voulais mettre les bouchées doubles, écrire plus vite, pour le finir, enfin. Oui mais voilà, ma petite caboche ne l'entends pas de cette oreille. Non ! Ma petite caboche bloque sur le conte et le roman. Tous les autres livres, je les écrits pour le plaisir. Les poèmes, les contes, les romans, tous, même quand j'ai du mal sur le roman, je prends plaisir à donner vie à mes personnages. Mais ce livre que je veux e-publier est le seul que je n'écris pas pour le plaisir. C'est un livre pratique, sur un thème accrocheur sur lequel je m'y connais et qui a un bon potentiel de vente, un fort potentiel de vente. Si je veux pouvoir publier les autres, je dois finir et vendre celui-là, c'est tout. L'impression coûte cher et je ne compte pas faire une page ulule à chaque fois. Si je veux pouvoir financer moi-même l'impression des prochains livres, je n'ai pas le choix. C'est un livre gagne pain, un livre pour gagner des sous et faire fonctionner ma petite entreprise. Je sais qu'écrire un livre simplement pour ce qu'il peut rapporter n'est pas la bonne approche, que c'est sans doute pour ça que je bloque, je culpabilise d'écrire ce livre pour ces raisons mais je ne peux vraiment pas faire autrement. Financièrement, j'ai besoin de ce livre un point c'est tout.

Oui, dur, dur de s'auto-éditer...

Revenons au conte. Ulule doit normalement mettre en ligne le projet dans les prochaines 24-48h... après quoi, je vous transmettrais les coordonnées de la page et tous à vos porte-monnaies ! ;-p Je l'ai aussi quelque peu retouché. J'attends une petite semaine avant de le relire une énième énième fois pour être sûre, vraiment sûre qu'il est bon et ensuite, je l'envoies à la correction. Voilà donc quelque chose qui avance.

J'ai également repris l'écriture du roman. J'en avais envie, cela me démangeait, il était là, près à sortir, comme un animal qui veut courir, vivre et que l'on maintient de force. Mon roman se poursuit donc enfin. J'en suis certes toujours au chapitre 4 mais j'avance. J'ai également prit la décision d'attendre que tout le roman soit finit et de l'avoir fait lire aux autres lecteurs-tests (encore à trouver) avant de retoucher au chapitre 1 et aux suivants. Cela après avoir méditer, encore une fois, les conseils de Stephen King... Si sur un point précis, un seul lecteur test vous fait une remarque, pas grave, pas la peine de retoucher le bébé pour ça. Il s'agit là de son appréciation de lecteur. Si plusieurs lecteurs tests vous font la même remarque, c'est que là il y a un souci et qu'il faut retravailler l'endroit en question. Donc, merci à mes deux lectrices-test pour toutes leurs précieuses remarques. J'espère qu'il y en aura bien d'autres mais je vais attendre les autres lecteurs-tests et leurs retours pour les retouches que de toute façon je ne manquerai pas de devoir faire.

Et vous, avez-vous déjà été soulagé de reprendre quelque chose que vous aviez dû, un temps, laissé de côté ?

Publié dans Mes péripéties

Commenter cet article

Quichottine 24/07/2015 08:42

Pas facile de se faire publier, même en auto-publication.
Alors, j'espère que ton livre "alimentaire" te fera rebondir.

Pour répondre à ta question, oui, ça fait toujours du bien de reprendre un chantier inachevé. :)
Passe une douce journée.

Rebecca G. 21/07/2015 22:56

Oh oui! Stephen donne toujours de très bons conseils...! A mon avis, tu devrais finir TOUT le roman avant de le faire relire. Mais il faut beaucoup de lecteurs test; une dizaine environ, pour avoir un bon aperçu. Ca peut être des amis, des membres de la famille... Le principal est la diversité des avis.
Bon courage à toi. J'espère que l'inspiration va revenir pour ton livre à e-publier... Bisous.