Tout avance, sauf...

Publié le par Marjolaine PAUCHET

Bonjour, ce soir, j'ai des bonnes nouvelles et une mauvaise, du genre 4 mariages et un enterrement sauf que là, heureusement, il ne s'agit pas de mettre quelqu'un en terre. Bref, commençons par la mauvaise nouvelle : l'illustratrice de mon conte est injoignable depuis une semaine. Or, comme vous le savez, je crois, c'est elle qui s'occupe de la page ulule, qui n'est donc toujours pas en ligne. Si la semaine dernière j'enrageais, là je suis au-dessus, dans des sphères qui je crois ne sont plus détectables ! Les joies d'avoir fait confiance à une étudiante ! Et comme elle ne m'a pas donné les codes ulules, je ne peux même pas m'en occuper !!! Pendant les premiers jours, je lui téléphonais environ une fois par jour et tombais systématiquement sur son répondeur. Depuis hier, je lui téléphone toutes les heures ou presque mais sans plus de résultat... Oui, vraiment, là, J'ENRAGE !!! Si je n'étais pas coincée au niveau des dates, je vous prie de croire que je l'aurais envoyée balader depuis longtemps et que j'aurais chercher quelqu'un d'autre ! Disons quelqu'un de, comment dire, plus... professionnel.

Rayon bonnes nouvelles maintenant, j'ai avancé mon roman. Peu, je l'avoue. Mais bon, j'avance. Je ne suis plus bloquée comme je l'avais été au début du chapitre que j'ai du recommencer à peu près 5 fois... Mais au moment-même où je vous écris ces lignes, mon illustratrice vient de m'envoyer un texto me disant qu'elle attend la réponse d'ulule. Quant à moi, je lui ai demandé les codes de la page pour pouvoir y travailler aussi. Les choses sont-elles sur le point de se débloquer pour cela aussi ? Croisons les doigts.

J'ai également travaillé mon roman pour enfants auquel je n'avais pas touché depuis quelques mois... Le travail, l'association, les autres livres... Bref, pas trop le temps. Seulement, je ne sais pas faire une seule chose à la fois. Je sais que c'est comme ça que fonctionne la plupart des gens mais moi... quand je fais une seule chose à la fois, j'ai l'impression de ne rien faire, je culpabilise et finalement, quitte à ne rien faire autant ne rien faire pour de bon et je finis par tout arrêter. En faisant plusieurs choses à la fois, j'ai du mal à suivre, comme tout le monde ; certaines choses, un certain temps, sont laissées de côté mais pas arrêtées car si j'ai commencé malgré le reste c'est que c'est important pour moi. Que j'arrête une seule de ces choses et je culpabilise. Bref, pour ne pas culpabiliser, je dois faire plusieurs choses à la fois, impossible de m'en sortir autrement.

Mais ce n'est pas tout, j'ai d'autres bonnes nouvelles (non, je n'ai pas vendu d'autres recueils, ce serait trop beau). Voyons, par quoi je commence ;-p Ah, oui, je sais, je vais garder le meilleur pour la fin. Vous êtes d'accord pas vrai ? Alors voilà, je vous parlais la semaine dernière d'un livre que je voulais commencer sur l'histoire des taureaux et des hommes. Et bien j'ai trouvé sur iinternet le nom d'un préhistorien célèbre (et français, pratique) (non, de deux préhistoriens en fait) pour qu'ils me parlent de l'ancêtre de nos bovins domestiques, les aurochs et bien entendu des relations que les hommes avaient avec eux. J'ai réussi à dénicher leur mail, les ai contacté et l'un d'eux m'a déjà répondu ! Il m'a demandé de lui téléphoner demain ! Son mail était succin et je ne sais pas s'il veut juste prendre rendez-vous ou faire directement l'entretien par téléphone donc dans le doute, je vais préparer ce soir toutes les questions que je dois lui poser.

Venons-en maintenant à LA nouvelle de la soirée : J'ai fini la rédaction de mon livre à e-publier !!! ;-p ;-p Le miracle s'est produit sur deux jours, hier et aujourd'hui. Mais voilà, ça y est, C'EST FINI !!!

Demain, je relis et j’envoie à la correctrice. Il me restera ensuite à faire faire la couverture puis à me charger de la mise en page et la mise sous format Kindle. Après tout ça, enfin, je pourrais le vendre ! Mais quel bonheur, quel bonheur d'avoir fini la rédaction de ce livre ! Puisse-t-il me rapporter beaucoup de petits sous ! ;-p Je m'en servirais 1. Pour payer la correction du conte, 2. Pour financer le conte, surtout si ulule ne marche pas, 3. Pour tout le reste, 4. Si possible, pour mettre du beurre dans les épinards.

Et vous, quel effet cela vous fait-il quand quelque chose est sur le point de s'achever ?

Publié dans Mes péripéties

Commenter cet article

Rebecca G. 09/08/2015 15:48

Bravo!! C'est super! Je connais ce sentiment de plénitude que l'on ressent quand on achève un livre... :D Je te souhaite beaucoup de réussite! Bisous.

Marjolaine PAUCHET 10/08/2015 10:50

Merci ! J'espère beaucoup de réussite aussi et t'en souhaite au moins autant !

Morgane 08/08/2015 20:10

Très contente pour toi :)
Bisous

Marjolaine PAUCHET 10/08/2015 10:50

;-p

Griboulette 08/08/2015 10:55

C'est super je suis très contente pour toi quand ton livre sortira je l’achèterais♥

Marjolaine PAUCHET 08/08/2015 16:09

Merci beaucoup ! ;-) Quoi que tu seras peut-être un peu jeune pour être concernée par le sujet de ce livre...

marie josé 08/08/2015 10:22

Bravo! Tu vois, tu fais plusieurs choses en même temps et tout prend un peu de retard (j'imagine, en tout cas c'est ma façon de travailler aussi et je n'avance pas vite, et je me sens coupable ou de mauvaise humeur, ça dépend, quoi que je fasse...) MAIS le livre est fini!!!!!!! :-)
Cela mérite un toast!!
Bon we

Marjolaine PAUCHET 08/08/2015 16:08

Yep ! Pour fêter tout ça, j'ai fait une bonne tarte au pommes aujourd'hui ! ;-) Enfin, je l'ai raté mais elle est bonne quand même ! HIHIHI
Ceci dit, cela me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à avoir besoin de faire plusieurs choses à la fois.