Cette semaine

Publié le par Marjolaine PAUCHET

Bonjour à tous. Je voulais vous écrire cet article mardi dernier, sauf que c'était sans compter un gros problème : une grosse déprime qui m'a duré toute la semaine. Elle est arrivée sans crier gare, d'épuisement de mes 60 heures moyennes hebdomadaires payées 15h, sans jamais de vacances, de l'impression de pédaler toujours dans la semoule... bref, je vous passe les détails.

Cela fait donc une semaine que mon moral est en dents de scie. Aujourd'hui, je me sens nettement mieux. Cela va-t-il durer ou bien suis-je promise à la redescente ? A voir... Heureusement, mon amoureux est là, fidèle au poste.

Bref, qu'ai-je fais pour mes livres durant ces - encore - quinze jours ? Je n'ai pas touché à mes romans, ni vendu un livre (papier ou numérique) mais, mais, mais...

Mais j'ai recontacté les personnes pour les salons du livre pas loin de chez moi. Le salon du livre, de Pau en novembre, ça y est, j'ai enfin eu la personne au bout du fil, se fut dur, laborieux mais comme toujours, il faut savoir persévérer. Elle m'a demandé de lui envoyé un mail, ce que je n'ai pas encore fait car j'ai fait mille autres choses à la place. Mais c'est promis, dans les 24h je m'en occupe. Pour l'autre salon du livre en revanche, toujours impossible de les avoir. Je suis parvenue à trouver leur page facebook et les ai donc contacté dessus puisqu'ils ne répondent pas par mail ni par téléphone. En fait, le tel qu'ils donnent est celui de la mairie de la ville où se déroule le salon sauf que ce n'est pas la mairie qui organise... Allez comprendre. Bref, je les ai contacté via facebook ce matin, j'attends la réponse.

J'ai repéré également d'autres salons du livre, certes un peu plus lointain mais finalement pas trop car à ce qu'il paraît, c'est le meilleur moyen de se faire connaître - et de vendre -, des salons, des salons et encore des salons.

Lors de mon dernier article, je vous annonçais fièrement que j'étais ENFIN venue à bout de la 1ere de couverture récalcitrante de mon ebook et que je pouvais donc enfin passer à la suite mais je prenais garde de préciser que je n'avais pas encore contrôlé le résultat sur Createspace. Le résultat contrôlé, ce n'était toujours pas bon... Je vous assure que quand j'ai vu ça, j'ai enragé ! Fort heureusement, mes desiderata précédents en la matière m'ont bon gré mal gré appris comment m'y prendre pour retravailler les points qui n'allaient toujours pas et cette fois-ci, en deux jours, le problème était réglé et je dispose maintenant d'une vraie, d'une belle 1ere de couverture, validée cette fois-ci par Createspace. J'aurais eu, depuis, le temps de finaliser l'ensemble de la couverture mais la déprime qui m'est tombée sur le coin du museau m'en a empêchée. Ceci étant, j'ai découvert, tout à l'heure, la réponse à une question que je me posais pour pouvoir continuer, à savoir comment calculer la largeur du dos, c'est-à-dire l'épaisseur du livre ? Question essentielle pour finaliser la couverture. Maintenant que j'ai ma réponse, il est possible, j'espère, mais pas certain (déprime oblige) que je me sente pousser des ailes pour la fin de cette maudite couverture.

Cette semaine, j'ai également poursuivi mes recherches sur les taureaux et j'ai fait une nouvelle découverte très intéressante, une peinture rupestre de la grotte Chauvet - Pont-d'Arc qui met en seine un rhinocéros, deux lions et un bison. Voyez plutôt...

Cette semaine

Que penser de cette superbe peinture ? Je suis en train de l'analyser. Chaque nouvelle découverte me conforte en tout cas dans la volonté d'écrire ce livre. Comment ce regard étrange que notre espèce semble universellement porter depuis toujours sur les bovinés a pu passer inaperçu jusqu'à présent ? Comment n'a-t-il pas encore fait l'objet d'analyses approfondies ? Nous portons également un regard singulier sur les loups mais ce regard-là est connu depuis longtemps, étudié, conceptualisé. Alors comment les anthropologues peuvent-ils ne pas voir ce phénomène pour les bovinés ? Peut-être font-ils tout simplement trop parti de notre paysage ? Le chien est à la fois un loup et un membre de la famille quand le loup est craint ou vénéré. Les bovins, eux, ne sont aujourd'hui regardé par les anthropologues que comme des outils de production. Prisme culturel ?... Pourtant, pour un Masaï, perdre son troupeau c'est perdre ce qu'il a de plus précieux. Plus je découvre ce sujet, plus il me passionne. J'espère juste que ce livre ouvrira les yeux des gens vers un plus grand respect de ces animaux.

J'ai aussi modifié ma page leetchi : https://www.leetchi.com/c/edition-anna-dame-foret

J'ai réduit à 445 € la somme à récolter, c'est-à-dire, le nécessaire pour payer l'illustratrice et la correction, moins ce que j'ai déjà économisé, soit 430€. Ensuite, je tenterai de financer l'impression par une souscription. Je croise les doigts car cela représente encore beaucoup de boulot en perspective (et donc sans doute encore beaucoup de moments/jours de déprimes).

Y croire et surtout ne pas lâcher prise, la clé du succès ? 63 personnes suivent déjà ma page facebook d'auteur et 36 ma page facebook dédiée à mon ebook...

Et vous, vous réveillez-vous souvent avec le moral dans les chaussettes ?

Publié dans Mes péripéties

Commenter cet article

Cécile Pouet 23/04/2016 13:45

Je te souhaite bien du courage Marjolaine !
Surtout prend soin de toi, la santé et le moral avant tout.
Je te souhaite un beau week-end,
Cécile.

Marjolaine PAUCHET 25/04/2016 10:58

Merci beaucoup

Quichottine 20/04/2016 12:10

Je crois que rien n'est simple dans la voie que tu as choisie.
Mais il faut persévérer.
Tu as raison pour les salons... c'est important quand on veut se faire connaître.
Tu peux aussi demander à des libraires une séance de dédicaces... même s'ils prennent souvent un fort pourcentage sur la vente des livres, ça peut valoir le coup.
Bon courage pour tout, et surtout, remonte la pente, ça en vaut la peine.
Passe une douce journée.

Marjolaine PAUCHET 20/04/2016 12:14

Merci à toi

Caroline 18/04/2016 22:16

Faut se reposer, la santé avant tout :)
Ces derniers le moral est assez loin, j'ai beaucoup de boulot pour les cours, les prof's mettent trop de pression :/
Courage pour la suite des aventures !

Marjolaine PAUCHET 19/04/2016 13:39

Merci et courage à toi aussi

chez laramicelle 18/04/2016 19:30

bon courage :)
pour le moral dans les chaussettes? ça arrive comme tout le monde; mais bon, j'essaye toujours de relativiser, et ça ne dure pas trop longtemps

Marjolaine PAUCHET 19/04/2016 13:39

Merci beaucoup