Salut la compagnie !

Publié le par Marjolaine PAUCHET

Bonjour à tous.

Beaucoup, beaucoup de choses à vous dire après cette longue interruption. J'ai passé le CAPES les 28 et 29 mars. Du moins l'écrit. Les résultats seront fin mai et ils détermineront si je passe à l'oral ou pas, l'épreuve finale... Quoi qu'il en soit, je respire enfin après des mois de révisions. Nous étions 15 - 20 à passer le CAPES de SVT et j'étais une des rares à le passer pour la première fois ce qui n'est pas très encourageant. Enfin, nous verrons bien.

Côté livres, il y a du pas bon, du bon et du très bon.

Le maire de Lescar, qui devait chercher une solution pour m'aider à financer mon conte a confié la mission (normal) à la mairie, qui ne s'est pas foulée. Ils m'ont recontacté 15 jours plus tard pour me demander si je connaissais les aides de la bibliothèque nationale. Je n'ai même pas pris la peine de répondre. Franchement, cela fait 3 ans que je suis en auto-édition, 2 ans que je suis déclarée à l'URSSAF, il faut 5 minutes pour trouver ces aides sur internet et ils pensaient que j'étais passée à côté, rien vu, rien cherché ? Si eux avaient pris la peine de chercher juste 2 minutes de plus, ils auraient vu que ces aides ne sont pas ouvertes aux auto-édités. Aucune ne l'est...

Bref, la souscription n'a pas abouti. Aucune nouvelle souscription au salon du livre de Pau (dont je reparlerai après). Mon conte n'est donc toujours pas édité et j'ai dû recontacter tous les souscripteurs pour leur expliquer, leur renvoyer leur chèque ou le détruire. Pour tous ceux qui liront ces lignes, je les remercie encore de m'avoir soutenu, d'avoir cru en moi et je m'excuse encore que cela n'ait pas abouti. Mais je ne lâche rien. Je publierai ce conte et les autres.

A part cela, le salon du livre de Pau a été une réussite. J'ai vendu 7 livres, échangé avec d'autres auteurs auto-édités, tissé de nouveaux liens. Cela m'a fait du bien. Il faut dire que la plupart de mes amis et connaissances sont dans la protection animale. Volet capital dans ma vie comme vous le savez mais ne pas avoir l'occasion d'échanger de vive voix avec d'autres amoureux des livres et de l'écriture me manquait, d'autant que par manque de temps, je ne vais plus aux soirées écriture. A cette occasion, j'ai entendue parlé du salon du livre de Lannemezan où je suis inscrite pour fin mai. Ce même week end tombe un salon de protection animale mais qu'à cela ne tienne, mon homme tiendra le stand du salon de protection animale tandis que je m'occuperai du salon du livre. J'ai eu de bons échos sur ce salon. J'espère donc qu'il marchera. Quelques jours après celui de Pau, j'entendais parler du salon du livre de Navarrenx qui s'est tenu fin janvier. Je n'y ai fait que 3 ventes mais là encore de belles rencontres. J'y ai fait la connaissance d'une aquarelliste de talent qui a accepeté d'illustrer un de mes contes -mais priorité à la publication du premier pour l'instant, elle l'a très bien compris - et j'ai eu les coordonnées de 2 nouvelles imprimeries, moins chères que CLIP. L'une est moins chère pour la publication du conte, je dois d'ailleurs rencontrer mardi soir une personne de l'imprimerie pour qu'elle me présente leur travail, l'autre est moins chère pour mon livre sur la Réussite scolaire.

En décembre, j'ai changé la couverture de mon livre sur la Réussite Scolaire, de noire, à bleue, pensant que ça serait plus vendeur...

En septembre, à la rentrée, je vous annonçais d'ailleurs avoir contacté un journal pour qu'ils fassent un article sur mon livre. S'ils ont toujours été d'accord sur l'idée, il a fallu que je les relance à plusieurs reprises pour qu'enfin l'article paraisse et enfin, le 6 mars, soit 3 semaines avant le CAPES, un grand article, pleine page, avec photo en couleur !!!

Résultats ? pas moins de 26 ventes en 3 semaines ! Tonnet m'en a vendu 11 (en comptant ceux qu'ils avaient déjà en dépôt vente), une librairie m'a contacté par mail pour m'en prendre un et, comble de la jubilation, le Parvis de Leclerc qui m'avait rendu mes livres en dépôt vente au motif qu'ils ne se vendaient pas aussi !!! 26 ventes en 3 semaines alors que dans tout 2015 j'ai fait 25 ventes et que dans tout 2016 j'en ai fait 23 ! 32 ventes depuis le début de l'année ! La 32ème hier. Et le moins qu'on puisse dire c'est que j'ai été bien inspirée de lancer l'impression à la demande car sur les 26, 8 l'ont été par ce biais... Et comme createspace me dit dans quelle devise je les vends, je sais que j'en ai même vendu en Grande Bretagne (3 payés en livres sterling) !!!

Résultat, avec tout ça, j'ai dû commander une cinquantaine de livres à l'imprimeur pour fournir ! Quelle joie !

Voilà qui est encourageant !

J'essaie de ne pas laisser retomber ce bel entrain mais c'est difficile. Une seule vente depuis début avril. M'enfin...

Mais tout ça concerne mon travail d'éditeur. Si j'ai encore du nouveau de ce côté, je ne résiste pas plus longtemps à vous parler de mon travail d'auteur. Car si je n'ai pas avancé mes romans ni mon livre sur les taureaux, révisions du CAPES obligent, j'ai écrit 3 nouveaux poèmes et un conte. Pour enfants ? Je ne sais pas. On verra. J'ai également décidé de retravailler mon roman pour enfants. Je ne suis pas satisfaite du personnage de Bucéphale, pourtant central, que je trouve trop peu travaillé. J'avais en effet peur d'un reproche anthropomorphique ou infantilisant (c'est un roman pour les enfants, à partir de 11 ans mais ce n'est pas une raison). Mais un jour, en faisant lire un passage de Croc Blanc à une élève, j'ai réalisé, alors que j'avais pourtant lu ce livre il y a des années que je pouvais approfondir Bucéphale sans infantilisme. En bonne autodidacte, j'ai donc repris la lecture de Croc Blanc - il ne m'en fallait pas plus - pour étudier comment Jack London s'y prend pour donner vie et corps à ses personnages canins. Une fois lu, je reprendrais donc mon roman pour retravailler Bucéphale. Rien de mieux qu'un génie de l'écriture comme professeur. Quand ce génie s'appelle Jack London, apprendre devient un délice...

Voilà pour le volet auteur. Dernier point pour vous ce soir et retour au volet éditeur. J'ai décidé, en décembre et ce afin d'augmenter mon nombre de titres en vente et donc mes ventes, d'ouvrir ma micro maison d'édition aux autres auteurs. J'ai d'ores et déjà deux projets dont un roman que j'examine avec attention. Vais-je les publier ? C'est tout à fait possible !

La suite au prochain numéro.

 

Et vous ? Votre vie livresque avance-t-elle ?

 

Publié dans Mes péripéties

Commenter cet article

Caroline 11/04/2017 23:37

Tiens nous au courant pour ton CAPES ;) C'est super cet article de journal, comme quoi avec un petit coup de pub, on peut aller plus loin ;) Je suis ravie pour toi !
Et cette micro maison d'édition c'est une super idée :D J'espère que ça continuera à aller bien pour toi :)

Perso, je pense que je vais faire le concours dont j'ai parlé dans l'un de mes derniers articles... Je corresponds depuis peu avec Amélie Nothomb et elle m'a dit que je devrais y participer... Alors pourquoi pas? ;)

Marjolaine PAUCHET 12/04/2017 10:04

Oui, fonce, elle a raison.

Quichottine 11/04/2017 15:09

Je croise les doigts pour le CAPES, je sais que c'est difficile.
Pour le reste, je te renouvelle tous mes voeux. Je suis certaine que tu vas réussir.
Bravo !
Bisous et douce journée.

Marjolaine PAUCHET 12/04/2017 10:04

Merci

Rebecca G. 09/04/2017 22:48

Eh bien!! Que de nouveautés!! Bonne chance pour ton CAPES. J'espère que tu l'auras. Je ne m'y connais pas, mais je sais que c'est un diplôme difficile à obtenir... Tiens nous au courant! Pour tes livres, chapeau! Bravo pour ta ténacité et ton courage. On attend la suite. ;)

Marjolaine PAUCHET 09/04/2017 22:57

Merci pour ton commentaire !